Comment maintenir une fonction cognitive en bonne santé?

 

Même si le déclin cognitif peut être perçu comme un élément naturel du cycle de vie de l'Homme, le mode de vie peut avoir une incidence sur la santé cérébrale et les performances du cerveau.

Une activité physique et mentale régulière ainsi qu'une alimentation équilibrée contribuent au maintien de fonctions cognitives en bonne santé.

 

- L'activité mentale

Le cerveau est comme un muscle dans le sens où l'entraînement favorise son développement. Quand le cerveau n'est pas sollicité correctement, il devient quelque peu somnolent. Le fait que le déclin cognitif commence souvent au moment de la retraite en raison d'une absence de stimulation intellectuelle en est la preuve. Les résultats scientifiques associés aux jeux d'entraînement cérébral, couplés aux préoccupations grandissantes sur la santé cognitive, expliquent leur succès que ce soit sur Internet ou sur console.

 

 

- L'activité physique

L'activité physique fait partie intégrante d'un mode de vie sain. Chacun sait qu'une activité physique régulière est essentielle pour la santé du corps, mais les bénéfices de l'activité physique sur les performances intellectuelles ne sont pas aussi bien connus.
La circulation du sang est améliorée par la pratique sportive et davantage d'oxygène et de glucose parviennent jusqu'au cerveau. Ainsi, des activités plus douces doivent d'abord être choisies à la place de sports plus extrèmes de façon à ce que les muscles du corps ne consomment pas trop de cet oxygène et de ce glucose.

 

 

- Une alimentation équilibrée


L'alimentation affecte la santé cérébrale, c'est pourquoi un régime équilibré est indispensable. L'équilibre alimentaire se définit à partir des besoins nutritionnels de chacun en fonction de l'âge, du sexe, de la taille, etc. Il n'existe donc pas de modèle strict d'équilibre alimentaire mais des règles et des conseils pour nous aider à construire notre propre équilibre : l'augmentation de notre consommation de fruits et de légumes frais au détriment des produits raffinés (sucrés ou salés), la limitation des graisses ajoutées, une préférence pour les sucres à assimilation lente tels que le riz complet, les pâtes complètes ou les pommes de terre, etc. L'alimentation équilibrée doit être maintenue aussi souvent que possible. Toutefois, nos modes de vie actuels rendent ce principe difficile à appliquer. Nous sommes bombardés de plats prêts à consommer, de repas sur le pouce et d'aliments à faible valeur nutritionelle. La consommation de compléments alimentaires est alors recommandée car ces derniers apportent les nutriments qui manquent dans notre alimentation et compensent l'excès néfaste de graisses et de sucres.